Centrafrique : un casque bleu burundais tué dans une embuscade contre la MINUSCA

Jeudi soir, des éléments présumés anti-Balaka armés ont attaqué le personnel de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) qui assurait la sécurité d’un camion appartenant à un contractant de l’opération onusienne.

Des casques bleus du poste militaire avancé de la Force de la MINUSCA dans le village de Pavika, à 22 kilomètres de la ville d’Alindao, ont été envoyés en renfort aux environs de 20h20 (heure locale). Sur la route, les soldats de la paix sont tombés dans une embuscade tendue par un autre groupe d’anti-Balaka.

Les soldats de la paix ont riposté aux coups de feu et les auteurs de l’attaque ont pris la fuite. Lors des échanges de tirs, un casque bleu du contingent burundais a été mortellement touché.

Dans un communiqué publié au lendemain de l’attaque, la MINUSCA a dénoncé cette attaque « lâche » et « odieuse » contre les casques bleus « dont la présence sur le sol centrafricain n’a d’autres objectifs que de protéger les populations civiles et permettre à la République centrafricaine de sortir de l’engrenage de la violence causée par les groupes armés ».

« La MINUSCA fera tout pour que les auteurs de cette attaque soient arrêtés et traduits en justice », a souligné la mission onusienne, rappelant que « porter atteinte à la vie d’un soldat de la paix peut être considéré comme un crime de guerre et passible de poursuites judiciaires ».

L’opération de maintien de la paix en RCA a présenté ses sincères condoléances à la famille du casque bleu tué ainsi qu’au gouvernement et au peuple burundais.